La pêche à la pâte adaptée de la méthode japonaise

Matériel

Les lignes présentées ci-dessus sont des lignes plombées. En Asie, les plombs sont remplacés par des morceaux de feuille de plomb enroulés autour de émérillon qui supporte le bas de ligne. En Europe, les pêcheurs ont tendance à mettre les plombs à la base du flotteur. Personnellement, soit je peux pêcher sans plombs soit j'utilise une olivette qui sera située très basse sur la ligne pour garantir une bonne stabilité du flotteur. L'olivette est libre entre deux plombs Stotz, l'un au mileu de la ligne l'autre à 15 cm de l'hameçon. L'antenne multicore permet de détecter la désintégration de la boule. Lorsque le flotteur est à plat, il faut remettre une boule de pâte. Un peu d'expérience permet de détecter les passages dans le fil. La détection des touches provoquées par les carpes est plus simple car les départs sont violents. Plus subtiles sont les touches des poissons comme la tanche et la brème, cependant quand les poissons prennent goût à la pâte, les touches deviennent rapidement plus franches.

La boule de pâte est amenée à l'aide de la coupelle sur l'endroit choisi pour pêcher. Il faut tenir compte de la distance entre le bout du scion et la coupelle. Ensuite il faut tourner la canne du bon côté afin de faire tomber la boule de pâte. La ligne ne doit pas se coincer entre la coupelle et le scion. L'avantage du flotteur fixé avec une tétine est que la ligne ne peut pas passer entre l'antenne et le fil. Certains pêcheurs évitent ce problème en plaçant un morceau de gaine de silicone sur le bout de l'antenne. Il est préférable d'accompagner la descente de la boule en gardant la ligne relativelent tendue afin de détecter les touches à la descente.

Conditions idéales : pas de vent, pas de dérive, profondeur inférieure à 2,50m

La bannière ne doit pas être trop longue afin d'éviter que le flotteur se balance dans les airs et vienne s'enrouler autour de la ligne. Ce phénomène peut être limité en éloignant la coupelle du bout du sion mais dans ce cas on limite sa distance de pêche.

Il faut ensuite procéder à la phase la plus importante qui est le sondage. Il faut trouver une zone si possible plate sans trop de cailloux. L'antenne ne devra dépasser que de quelques centimètres. La grande antenne permet de compenser les irrégularités du fond. Puisque la ligne est sans plomb, c'est la pâte qui joue le rôle de lest.

Eschage de la pâte par Andy Finlay (Sonubaits)

La pâte préparée est la OneToOne de Sonubaits : un volume de farine pour une volume d'eau. On mélange le tout et on attend une trentaine de minutes que l'eau soit entièrement absorbée. On place une boule de pâte dans sa main. La boule de pâte est écrasée par le pouce. Dans la cavité ainsi creusée on place l'hameçon puis la boule est refermée. Il est intéressant de ne pas lisser la boule mais de laisser des arêts irrégulières. Ces arêtes vont favoriser la diffusion de la pâte. Vous pouvez voir la vidéo complète içi

Action de pêche

Voici une action de pêche à Bugeay dans le canal de la Seudre à la Charente. Intéressante car en principe la pêche est réservée aux plans d'eau calme. Sur ce canal du côté de Marennes, il est rare d'avoir du courant aussi ma surprise fut grande lorsque je vis l'eau défilée devant moi. N'ayant que de la pâte ... il a fallu m'adapter. J'avais de la Crusta Green (jefaismapate.com) que j'ai évité de trop mouiller. J'ai choisi mon flotteur asiatique le plus lourd ici 1,75 g et après quelques longues minutes, j'ai réussi à trouver le bon fond et à comprendre quand ferrer.